Martingale roulette

Les jeux de hasard, en particulier ceux des casinos, sont très populaires de nos jours. Pour maximiser leur chance de remporter des gains, la plupart des joueurs misent sur des techniques et stratégies bien spécifiques. La martingale fait partie des méthodes les plus utilisées, en particulier pour le jeu de la roulette. Découvrez dans cet article tous les détails concernant la martingale roulette.

La martingale roulette : c’est quoi ?

La martingale est une stratégie de jeu qui se base principalement sur les résultats perdants d’un jeu. Elle s’applique à de nombreux jeux de casino, notamment à la roulette. Cette technique de jeu est apparue pour la première fois au XVe siècle. À l’époque, elle était considérée comme une strategie permettant inévitablement de gagner à un jeu équitable (jeu à double variable ou double option). Elle était appliquée sur des jeux basiques tel que le « Pile ou face », ou des jeux d’argent similaires.

Par la suite, les casinos ont été créés, avec leur lot de jeux. Parmi ces derniers, la roulette était l’un des rares jeux équitables pratiqués par tous les joueurs. Le principe du jeu paraissait simple car il fallait choisir entre deux couleurs (rouge et noir), ou deux chiffres, pairs ou impairs. Les joueurs ont tout de suite déduit que la technique de la martingale pourrait être efficace sur la roulette. C’est ainsi qu’est apparue la martingale roulette.

L’objectif de la martingale roulette est de réduire au maximum l'avantage de l’algorithme du jeu de la roulette, afin d’accroître ses chances de gain. La methode trouve donc toute son utilité lorsqu'il s'agit de pratiquer le jeu de la roulette sur un casino en ligne. D’aucuns estiment que c’est une technique infaillible, et que, quel que soit l’avantage mathématique dont dispose le jeu, ce dernier reste inefficace. Son utilisation reste sans doute la plus simple possible, avec plusieurs sous-stratégies.

Comment utiliser la martingale roulette ?

La martingale roulette repose sur le fait de doubler ou d’augmenter sa mise à un moment donné et après une perte, jusqu’au coup gagnant. Autrement dit, à chaque fois qu’un joueur perd sa mise après avoir effectué un coup au jeu de la roulette, ce dernier doit instantanément augmenter le montant de sa mise au coup suivant. Ceci lui permet en cas de victoire, de recommencer le jeu avec sa mise de départ. En cas de pertes successives, il se voit donc dans l’obligation de continuer jusqu’à obtenir une victoire, afin de pouvoir compenser ses pertes.

Pour utiliser la technique de la martingale roulette, il faut tout d’abord être préparé, tant psychologiquement que financièrement. C’est aussi une technique qui nécessite assez de concentration de la part du joueur. Il faut aussi bien étudier le fonctionnement de la roulette, afin de savoir le chiffre ou la couleur qui reviennent fréquemment après plusieurs séquences de jeux. Cela permet sans doute de minimiser le nombre de coups perdants avant l’obtention d’un coup gagnant.

Les différentes martingales

Comme souligné précédemment, la technique de la martingale repose sur plusieurs sous-stratégies. Trois types de stratégies sont les plus utilisés : la martingale classique, la martingale pique mouche et la grande martingale.

La martingale classique

La martingale la plus connue est la martingale classique. Ici, pour maximiser ses chances de gains, le joueur doit automatiquement doubler sa mise à chaque coup perdant. Ceci lui permet de remonter la pente très rapidement, en lui donnant la possibilité de vite recouvrer ses pertes et de recommencer avec sa mise initiale. Voici de manière détaillée, comment se présente le fonctionnement de la martingale classique sur :

Coups du jeu

Mises

Statut du jeu

1er coup

2 jetons

Perdu

2e coup

4 jetons

Perdu

3e coup

8 jetons

Perdu

4e coup

16 jetons

Gagné

On constate qu’au 4e coup, le joueur a misé 16 jetons, après avoir perdu successivement 2, 4 et 8 jetons. Cette fois-ci il gagne, remportant ainsi 16 jetons de plus. Mais en réalité, si on doit tenir compte des coups initialement perdus, le joueur se retrouve très exactement avec sa mise initiale qui est de 2 jetons (16 - 8 – 4 – 2 = 2). Si le 4e coup aussi avait été perdant, la méthode de la martingale roulette préconise qu’il continue avec cette fois-ci une mise de 32 jetons. Et ainsi de suite jusqu’à ce que gain soit obtenu. De toutes les façons, quelle que soit la mise, toutes les pertes restent récupérables après gain.

La martingale pique mouche

C’est une technique similaire à la classique, mais avec quelques légères différences. Ici, le joueur ne double sa mise qu’après trois pertes consécutives. En effet, après une première perte, la martingale pique mouche recommande que le joueur ne doit augmenter sa prochaine mise que d’une unite. Par exemple, après une première perte de 2 jetons, au lieu de systématiquement miser 4 jetons au prochain coup comme pour la martingale classique, le joueur doit encore miser 2 jetons. Ceci dit, s’il gagne après sa deuxième mise, il emporte 2 jetons, et revient à sa mise de départ.

Dans le cas où il perdrait une deuxième fois consécutivement, il devra encore miser 2 jetons. Ceci lui reviendra techniquement en cas de victoire à une dette de 2 jetons. Pour compenser cette dette, il devra donc doubler le montant de sa prochaine mise (4 jetons), pour espérer s’en sortir avec un léger bénéfice.

Par ailleurs, la martingale pique mouche est représentée selon la série suivante après des pertes consécutives : 2 – 2 – 2 – 4 - 4 - 4 - 8 – 8 – 8 – 16…, ainsi de suite. Cette technique est coup sur coup moins agressive et paraît donc moins dangereuse. Toutefois, les gains obtenus sont nettement plus faibles, et il subsiste un risque de surendettement en cas de perte après doublement de mise.

La grande martingale

S’inspirant toujours de la méthode classique, la grande martingale en est une forme plus améliorée. Au lieu de se contenter de doubler sa mise à chaque perte, le joueur ajoute une unité. Ce qui lui permet en cas de gain d’obtenir plus que sa mise initiale.

Autrement dit, si le joueur commence avec 2 jetons par exemple et s’en sort gagnant, il repart avec deux autres jetons. Mais en cas de perte, il devra, selon la technique de la grande martingale, miser 2 jetons + 1 = 3 jetons. Ce qui lui revient en cas de victoire, à se retrouver avec 6 jetons. Il aura donc compensé sa perte initiale qui est de 2 jetons, moins les 3 jetons de la deuxième mise et il lui restera comme bonus un jeton de surplus. Au cas où il perdrait encore une deuxième fois, il devra miser 7 jetons à la troisième mise.

Cette martingale reste toutefois dangereuse, car elle demande une mobilisation plus importante de ressources à chaque jeton perdu. Certes elle vise une accumulation de gains, mais cette accumulation peut s’avérer moindre au fur et à mesure que les pertes augmentent. En effet, un joueur qui n’aura gagné qu’au 10e coup, aura misé en tout et pour tout 1023 jetons, pour un bonus de 10 jetons seulement.

Quelle est la meilleure martingale à la roulette ?

Toutes les martingales sont accessibles et applicables à la roulette. La plupart des joueurs préfèrent employer des techniques de jeux qui maximiseraient leurs chances de gains. Au pire des cas, ils opteraient pour une technique qui couvrirait toutes leurs pertes en cas de gain.

Dans le premier cas de figure, la grande martingale serait appropriée à la roulette. Grâce à cette technique, le joueur s’assure de se faire un bonus supplémentaire à chaque mise, même après une perte. Sauf que ce dernier devra avoir une bourse bien solide en cas de longue série de perte.

C’est aussi le cas pour la martingale classique, sauf qu’ici, les mises après chaque coup perdu restent constantes. De plus elle permet au joueur de rester lucide et offre tout au moins la possibilité à ce dernier de récupérer sa mise initiale. Elle offre bien plus de sécurité au joueur, qui ne vise pas forcément de gros gains.

Martingale interdite : Pourquoi ?

La plupart des casinos en ligne, refusent l’application de la martingale sur leur plateforme. En effet, cette technique vise à se faire un maximum d’argent, ce qui ne serait pas trop à l’avantage des casinos en ligne. De plus, les jeux de casinos à la base ont été créés pour se divertir. Mais la plupart des joueurs qui utilisent la martingale n’ont pas vraiment pour objectif la distraction. De nombreux joueurs de casinos en ligne ont vu l’accès interdit à leur compte, ou leurs gains gelés du fait d’un constat d’utilisation de cette technique.

Toutefois, certains casinos physiques continuent d’autoriser cette technique de jeu. D’autres encouragent même à ce que les joueurs l’appliquent car ils savent qu’en cas de pertes successives, le joueur peut se retrouver complètement dépouillé. En soi, l’interdiction de la martingale n’est pas tout à fait universelle, surtout lorsque les algorithmes des casinos sont parés contre de telles techniques.

Est-ce possible de gagner tout le temps avec la martingale à la roulette ?

La technique de la martingale vise en général de permettre au joueur de récupérer tout au moins sa perte précédente et de récupérer sa mise initiale. Elle peut s’avérer très efficace lorsqu’on s’y prend bien. Cependant, il convient de prendre en compte certains aspects de jeu à la roulette. L’aspect le plus à craindre est la limite de mise imposée par un casino. En effet, pour contrer les joueurs qui utiliseraient cette technique, certains casinos ont recours à cette règle.

Prenons le cas d’un joueur qui s’aventure dans un casino où la mise maximale est de 500 € par exemple. S’il se lance sur la roulette avec 5 € comme mise de départ, et perds 6 fois consécutivement en utilisant la martingale, il se retrouvera à miser 640 € pour sa 7e tentative. Ce qui est largement au-dessus de la mise maximale imposée. Dans ce cas, il perd tout ce qu’il a misé jusque-là.

Un autre joueur qui décide par exemple de tenter sa chance sur les chiffres pairs et impairs, à 1,35 % de chance de tomber sur le chiffre 0. Dans le cas où cela se produirait, il perdrait instantanément toutes ses mises. Tous ces aspects ne garantissent pas forcément un gain régulier avec la martingale à la roulette.